PC-optimise.com Contacter l'administrateur
Thème :
Pages lues : 1923926 - Visites : 1748276 
Modifications sur le site :
  • 11/04/2010 : Modification des scripts CSS
  • 31/03/2010 : Suppression du Javascript dans le menu principal
  • 24/04/2008 : Mise en plage de dons via PayPal

Connaître et bien choisir son matériel

Page mise à jour le 27/07/2007 - Mandorlo F.
Imprimer le document
Imprimer
Recommander le document à quelqu´un
Recommander
Faire une remarque
Des remarques ?

Sommaire :
  1. Généralités
  2. La carte mère
  3. Le processeur
  4. La carte graphique
  5. La mémoire vive
  6. Le disque dur & les racks
  7. L´alimentation
  8. Grandes surfaces & magasins HiFi, Electro-ménager
  9. Les outils pour connaître son matériel

4. La carte graphique

Cartes dédiées

Deux interfaces (incompatibles) cohabitent actuellement : le PCI Express (PCIe) et le vieillissant AGP. Les constructeurs ne cessent de multiplier les références... et jouent avec la confusion que peut faire l´acheteur. C´est très dommage mais tous les coups sont permis ! Il est donc essentiel de faire attention aux points suivants :

  • Les fréquences de la mémoire et du processeur
  • La largeur des bus entre la mémoire et le processeur : l´augmentation de la largeur du BUS permet d´augmenter les débits entre mémoire et processeur. A noter que les versions LE ou SE sont souvent des cartes à BUS réduit : un bus de 64 bits réduit de 40% les performances d´une même carte en 128 Bits...
  • La nécessité d´avoir une grosse quantité de mémoire embarqué. Ce chiffre est très marketting, mais sur les cartes bas de gamme (en dessous des radeon 9800 PRO et équivalent NVidia), il est inutile d´avoir plus de 128 Mo de mémoire. Le processeur graphique ne calcule pas suffisament vite pour avoir recours à autant de mémoire !
  • Le nombre de vertex/pixel shader et de pixel pipes. La puissance de la carte est directement proportionnelle au nombre de ces unités de calcul. Bien des fabricants vendent des cartes avec des unités désactivées (pour obtenir une gamme plus diversifiée, ou parce que les puces n´ont pas toutes les unités pleinement fonctionnelles en sortie d´usine).
  • L´HyperMemory et le TurboCache : ce sont des procédés permettant de gérer la mémoire centrale du PC, ce qui réduit la mémoire embarquée sur la carte. Les fabricants ont tendance à bien insister sur la mémoire adressable, qui est la somme de la mémoire embarquée et de la mémoire centrale utilisable.
  • Les versions de DirectX ou Open GL supportées nativement : ce sont en fait des API permettant d´utiliser des fonctions avancées. Plus les versions sont récentes et plus les possibilités offertes sont conséquentes, mais seules les fonctions compatibles avec la carte le seront accélérées matériellement. Les autres fonctions sont calculées plus lentement. Les joueurs iront jusqu´à regarder plus loin en considérant les versions des Model Shader supportées par les cartes.

Dans la pratique, toute carte embarquant 32 Mo est très largement capable de satisfaire les tâches bureautiques et multimedia à très haute résolution (1600 x 1200 par exemple), jeux exclus. D´après mon ancien portable (PIII 850 avec 320 Mo de SDRam), 4Mo suffisaient à lire des DivX/DVD, surfer, et faire de la bureautique sans aucun soucis ! Pour les joueurs, le choix de la solution graphique (le SLI consiste à mettre 2 cartes en parallèle) est essentiel : plus on est joueur, plus on vise dans le haut de gamme, et pour tous les éléments de la machine.
Tout comme les processeurs, la comparaison entre des cartes graphiques de marques différentes (au sens de GPU) ne peut se faire en se contentant d´analyser les données globales comme le nombre de pixel shader ou la largeur des BUS... Seuls des benchs permettent de comparer les performances. Il faudra cependant considérer les optimisations pouvant avoir été introduites dans ces tests (favorisant parfois certaines architectures), ou dans les pilotes graphiques...
Avec Windows Vista, l´affichage du système d´exploitation sera davantage dédié à la carte graphique, ce qui n´est pas le cas des Windows antérieurs. Pour profiter de tous les effets, une carte compatible DirectX 9 avec 128 Mo de mémoire devrait suffire pour obtenir toutes les animations possibles.
Eviter les versions SE et LE (Light Edition) qui sont souvent des modèles au rapport prix/performance très défavorables. Vous pouvez trouver les spécification officielles des GPU sur le site Carte3D.com.

Cartes intégrées

Par "intégrée", on entend "chipset contenant une solution graphique et utilisant la mémoire centrale pour la video". Ce sont les cartes qui équipent une majorité de PC portables (gain de place, de composants et donc de consommation), et les Desktop premier prix ou dédiés à la bureautique. Il va de soit que ce ne sont pas des cartes destinées au moindre jeu (à moins qu´ils aient plus de 3 ans d´âge), vu qu´elles accusent des performances en retrait (Intel GMA, ATI ou NVidia intégré) voire très mauvaises (SIS notamment). Par contre ces cartes sont bien sûr largement suffisantes pour gérer l´affichage classique quel que soit l´OS, visionner des video ou encore faire du montage video.
On reprochera souvent à ces cartes de piocher (inutilement) de grosses quantités de mémoire dans la mémoire centrale... pour des raisons plutôt marketing qu´autre chose. En effet, entre une carte intégrée 32 Mo et celle qui fait 128 Mo voire plus, le néophyte choisit bien souvent la plus grosse capacité en pensant que les performances vont avec, et il a bien tort !
Un autre soucis avec la mémoire partagée, c´est que cette mémoire est alors inutilisable pour le système : il y a donc bien souvent un compromis à trouver dans la quantité de mémoire à allouer à la carte graphique, surtout pour les machines en disposant peu. Cependant, comme pour les cartes graphiques, il est inutile d´en réserver beaucoup à l´affichage, car aucune de ces solutions ne peut nécessiter autant de mémoire qu´une carte dédiée, plus véloce.
A titre d´exemple, les chiffres suivants sont issus d´un COMPAQ R4206EA avec :

  • un Sempron 3200+ (64 bits)
  • 512 Mo en dual channel 2.5-3-3-7 à 333 MHz
  • une solution graphique ATI Xpress 200M (RS480M)
  • HDD IBM 60 Go à 4200 RPM, 8 Mo de cache

Les tests ont été faits sous un XP optimisé à l´aide de profils, en désactivant tout ce qui concerne le réseau, l´antivirus ou encore le firewall, ceci dans le but de ne pas trop dépendre du "peu" de mémoire de la machine.

RAM allouée à la carte graphique3DMark 2001 build 3303DMark 2003 build 3603DMark 2005 1.2Aquamark 3Mémoire virtuelle
128 Mo (référence)33149164849407environ 50 Mo utilisée
64 Mo3279 (-1.06 %)913 (-0.33 %)478 (-1.26 %)9376 (-0.33 %)environ 50 Mo utilisée
32 Mo3231 (-2.56 %)903 (-1.44 %)455 (-6.38%)9308 (-1.07 %)non utilisée

Clairement, il est inutile d´allouer 128 Mo à la video, vu que les scores varient tout au plus de 1% environ ! Autant gagner 64 Mo en allouant moins de mémoire avec 64 Mo de video. Le choix de 32 Mo peut se justifier lui aussi, car les pertes sont très faibles (hormis 3DMark 2005), et permettent de conserver davantage de mémoire pour le système.

Quelques chiffres

TT-Hardware a mis en ligne en juillet 2007 un comparatif des différentes solutions pour les PC portables. Il y est mis en évidence un rapport de 1 à 23 entre les cartes bas de gamme et les plus performantes. Bien sûr toutes ces cartes sont très largement satisfaisantes en 2D, mais la différence sera flagrante dans les jeux ou lors de l´utilisation de la 3D.

Comparaison des solutions video pour PC portable sous 3DMark 2005 (source : TT-Hardware.fr)

Comparaison des solutions video pour PC portable sous 3DMark 2005 (source : TT-Hardware.fr)

Page précédentePage suivante

Avez-vous apprécié l´absence de publicité sur ce site ?
La publicité est utilisée sur les sites internet pour financer les frais d´hébergement et de fonctionnement. PC-Optimise préférant que ses lecteurs ne soient pas importunés par ces contenus non désirés, c´est un système de dons qui a été mis en place, le reste des dépenses restant à la charge de l´auteur. Si vous avez apprécié, vous pouvez donc contribuer à travers un don via PayPal.


Copyright©PC-optimise.com (mis en ligne le 8 mai 2006) - Webmestre : Mandorlo F.
Page générée en 0,0018s