PC-optimise.com Contacter l'administrateur
Thème :
Pages lues : 776308 - Visites : 693028 
Modifications sur le site :
  • 11/04/2010 : Modification des scripts CSS
  • 31/03/2010 : Suppression du Javascript dans le menu principal
  • 24/04/2008 : Mise en plage de dons via PayPal

Booster les performances et sécuriser avec un Ramdisk

Page mise en ligne le 25/03/2011 - Mandorlo F.
Imprimer le document
Imprimer
Recommander le document à quelqu´un
Recommander
Faire une remarque
Des remarques ?

Sommaire :
  1. Introduction
  2. Création d'un ramdisk sous Windows
  3. Déplacement des fichiers temporaires de Windows
  4. Déplacement des fichiers temporaires du navigateur
  5. Exemples d'applications courantes
  6. Conclusion

1. Introduction

La mémoire vive (RAM) se distingue de la mémoire de masse (disque dur, CDRom...) par une vitesse très nettement supérieure et des temps d´accès bien plus faibles. En effet, à titre de comparaison, il est tout à fait possible d´obtenir des débits avec la mémoire RAM de l´ordre de 5-10 Go/s (en triple channel) avec une latence inférieure à 50 ns, alors que les meilleurs disques durs ne décollent pas des 150 Mo/s (sauf le cache qui est limité par l´interface du disque, soit 133 Mo/s en IDE, 150Mo/s en SATA et 300Mo/s en SATA2), et ont des temps d´accès de l´ordre de quelques ms (soit au moins 10 000 fois plus lent que de la RAM). Par conséquent, un disque virtuel réalisé à partir de mémoire vive (Ramdisk) sera d´autant plus intéressant :

  • qu´on travaille avec de très petits fichiers, avec de très multiples accès : c´est notamment le cas avec le cache des navigateurs.
  • qu´on travaille au contraire avec de très très gros fichiers (centaines de Mo) : cette fois, les temps de chargements sont nettement réduits. On vise alors davantage des retouches d´images de grande taille.

On peut distinguer deux façons d´utiliser la mémoire vive pour réaliser un disque dur :

  • soit on enferme dans un boitier plusieurs barrettes de mémoire vive. C´est ce qu´on rencontre dans des produits tels que l´iRAM de Gigabyte ou encore l´ANS-9010B de Acard. Une telle solution présente comme avantage d´être vu comme un disque standard : c´est donc une utilisation parfaitement transparente pour le matériel. Par contre, il faut veiller à sauvegarder les données si nécessaires, car par nature, la RAM est volatile : il faut une batterie externe pour conserver les informations stockées. Le principal défaut réside dans l´interface utilisée : celle ci "bride" les débits et les temps d´accès, mais à des valeurs nettement meilleures que pour un disque mécanique. Les performances sont donc proches des SSD classiques à base de mémoire Flash, mais cette fois, on sature à coup sûr l´interface, quelque soit la taille des fichiers (les SSD montrent des limites sur les petits fichiers, et peuvent voir leurs performances diminuer avec le temps).
Ramdisk Acard, utilisant jusque 8 barrettes de DDR2, et une sauvegarde sur Compact Flash, ainsi qu´une batterie pour conserver les données quelques heures, le tout avec une interface SATA2

Ramdisk Acard, utilisant jusque 8 barrettes de DDR2, et une sauvegarde sur Compact Flash, ainsi qu´une batterie pour conserver les données quelques heures, le tout avec une interface SATA2

  • soit on ponctionne une partie de la mémoire centrale pour l´utiliser comme un disque dur. Cette fois, plus de bridage, c´est la solution la plus performante. Par contre, cela se fait au détriment de la mémoire centrale, mais on peut alors orienter certaines données vers ce disque très rapide, comme le cache d´un logiciel particulier. Petit inconvénient, la mémoire réservée au Ramdisk n´est plus utilisable comme mémoire vive centrale pour Windows : il faut donc savoir trouver un compromis entre la taille du Ramdisk et la mémoire qu´on laisse au système !

C´est cette seconde solution que nous allons étudier, puisqu´elle ne coûte absolument rien. Les solutions fonctionneront sous Windows, mais on peut tout à fait imaginer en faire de même sous Linux.

Page suivante

Avez-vous apprécié l´absence de publicité sur ce site ?
La publicité est utilisée sur les sites internet pour financer les frais d´hébergement et de fonctionnement. PC-Optimise préférant que ses lecteurs ne soient pas importunés par ces contenus non désirés, c´est un système de dons qui a été mis en place, le reste des dépenses restant à la charge de l´auteur. Si vous avez apprécié, vous pouvez donc contribuer à travers un don via PayPal.


Copyright©PC-optimise.com (mis en ligne le 8 mai 2006) - Webmestre : Mandorlo F.
Page générée en 0,0040s