PC-optimise.com Contacter l'administrateur
Thème :
Pages lues : 1923863 - Visites : 1748213 
Modifications sur le site :
  • 11/04/2010 : Modification des scripts CSS
  • 31/03/2010 : Suppression du Javascript dans le menu principal
  • 24/04/2008 : Mise en plage de dons via PayPal

Polissage : l'art de mieux refroidir

Page mise à jour le 05/02/2007 - ChtiGG et Mandorlo F.
Imprimer le document
Imprimer
Recommander le document à quelqu´un
Recommander
Faire une remarque
Des remarques ?

Sommaire :
  1. Introduction
  2. Le polissage au service de l'informatique
  3. Mise en pratique
  4. Quelques résultats
  5. Conclusion

3. Mise en pratique

Le polissage nécessite peu de matériel, du temps, de la patience...et surtout de l´huile de coude !

Le matériel nécessaire

On prendra soin de travailler sur une surface plane, horizontale, et permettant de prendre ses aises, vu que nous en avons pour plusieurs heures ! Les pièces à polir devront être préparées, les pièces gênantes démontées.
Un support rigide et surtout totalement plat et lisse est indispensable pour garantir une bonne planéïté. Le plus recommandé est une plaque de marbre. Cependant un miroir, une grosse plaque de verre ou de plexiglas (8 mm d´épaisseur minimum, avec un support rigide en dessous) et pourquoi pas une épaisse plaque métallique, comme de la fonte, fera parfaitement l´affaire. Le bois est à proscrire pour des raisons de qualité de surface : les noeuds et/ou les stries de croissance du bois risquent de faire échouer le polissage.
Il faut bien sûr de l´abrasif, de type appliqué sous forme de feuilles, plus "facile" à trouver dans le commerce, dans les boutiques spécialisées et depuis quelques temps grâce à certains membres de forums informatiques. De l´adhésif permettra de fixer, si besoin, le support choisi au plan de travail, et les feuilles de papier abrasif sur le support.
Les feuilles de papier abrasif sont à utiliser dans l´ordre croissant du grain le plus grossier (Px0 à Px00) au grain le plus fin (Pxx00 à Pxx00) où x est un chiffre compris entre 1 et 9 (voir en page 1)

Une surface en marbre Des feuilles de papier abrasif de différent grain

Les indispensables : une surface plane et stable, et du papier abrasif

Le polissage du dissipateur

On attaque avec une feuille de p600 dont on humidifie le verso très légèrement, puis qu´on posera bien à plat sur le support, encadrée d´adhésif afin de la fixer correctement sans risque de gondolement.
Plusieurs méthodes sont envisageables :

  • polir à sec, ce qui est à priori le choix le plus judicieux pour les débutants car on évite les contraintes de "l´effet ventouse".
  • enduire le recto de la feuille d´un liquide tel que l´eau, l´huile, l´alcool.

Désormais, on peut présenter la face à polir sur la feuille : la main doit exercer une pression homogène pendant les mouvements rectilignes de va et vient. On procède régulièrement à un quart de tour du radiateur, par exemple toutes les 5 minutes environ. Lorsque la résistance des frottements se fait moins ressentir, on peut décrire des mouvements circulaires simples ou en forme de "8" tout en n´oubliant pas de faire faire un quart de tour au radiateur toutes les cinq minutes. Il ne s´agit pas d´un concours de vitesse, et on privilégie les mouvements uniformes et constants plutôt que de risquer de "rater" le polissage avec des mouvements rapides et saccadés.
Une fois la première feuille érodée, on la remplace soit par une feuille identique si la surface n´est pas encore polie correctement, soit par une feuille de P800 et on répète l´opération... ainsi de suite jusqu´à atteindre la feuille de plus faible granulométrie à disposition. On veillera à ne pas faire des sauts de plus de 500 entre les feuilles sous peine de ne pas pouvoir rattraper les rayures faites par les grains précédents. Des sauts de 200 étant conseillés.
Si le polissage a été effectué correctement et avec soin on doit obtenir une surface présentant un "effet miroir" sans aucune rayure, à l´exception de quelques microrayures à peine visibles à l´oeil nu. Il suffit désormais d´essuyer la surface polie avec un tissu très doux : on évitera toute forme de papier car ce dernier risqueraient d´endommager l´ouvrage !

Polissage au P800 après 15 minutes Polissage au P800 après 45 minutes

Polissage au P800 au bout de 15 minutes et 45 minutes (cliquer pour agrandir)

Polissage au P1000 après 1h Polissage au P1000 après 1h30

Polissage au P1000 au bout de 1h et 1h30 (cliquer pour agrandir)

Polissage au P2500 après 3h

Polissage au P2500 au bout de 3h (cliquer pour agrandir)

A noter qu´il est fortement déconseillé d´utiliser des solutions contenant des produits pétroliers carbonés tels que l´essence, le Miror, ou toute autre pâte à polir qui ont la fâcheuse tendance à s´incruster dans la matière et ainsi réduire considérablement le potentiel d´échange calorifique.

Le polissage de processeurs

Le polissage ne se limite pas qu´aux radiateurs. En effet les cores et heatspreaders (capots métalliques sur les processeurs), étant pour la plupart gravés, sont loin de posséder une surface plane.
Il est tout à fait possible de les polir mais le travail en devient beaucoup plus minutieux et bien plus périlleux car d´une part on perd sans conteste la garantie du produit et d´autre part on risque de plier ou de casser les pins du processeur et/ou de donner une forme convexe au core ou au heatspreader.
La technique de polissage diffère un peu. En effet il faut choisir une faible granulométrie d´amblée, du P2000 par exemple, et polir en utilisant de l´eau. Il est très important que la feuille de papier abrasif soit toujours bien imprégnée d´eau. Les mouvements circulaires sont à proscrire sans quoi le core ou heatspreader risque fort d´être arrondi. On veillera à bien faire sécher le composant avant de le réinstaller dans le PC.
Certains sockets se prêtent davantage au polissage, par l´absence de pins au centre, ce qui permet d´exercer facilement une pression bien répartie, sans prendre de risques. C´est le cas du socket 478. Concernant le socket 775, c´est encore mieux, car pas de pins ! Du côté d´AMD, il faut pour l´instant travailler avec précaution.

P4 au socket 478

Les P4 socket 478 sont faciles à polir, avec une bonne prise au centre

Page précédentePage suivante

Avez-vous apprécié l´absence de publicité sur ce site ?
La publicité est utilisée sur les sites internet pour financer les frais d´hébergement et de fonctionnement. PC-Optimise préférant que ses lecteurs ne soient pas importunés par ces contenus non désirés, c´est un système de dons qui a été mis en place, le reste des dépenses restant à la charge de l´auteur. Si vous avez apprécié, vous pouvez donc contribuer à travers un don via PayPal.


Copyright©PC-optimise.com (mis en ligne le 8 mai 2006) - Webmestre : Mandorlo F.
Page générée en 0,0016s