PC-optimise.com Contacter l'administrateur
Thème :
Pages lues : 1923853 - Visites : 1748202 
Modifications sur le site :
  • 11/04/2010 : Modification des scripts CSS
  • 31/03/2010 : Suppression du Javascript dans le menu principal
  • 24/04/2008 : Mise en plage de dons via PayPal

Utiliser une sonde pour calibrer ses écrans

Page mise en ligne le 02/01/2021 - Mandorlo F.
Imprimer le document
Imprimer
Recommander le document à quelqu´un
Recommander
Faire une remarque
Des remarques ?

Sommaire :
  1. Comment un écran affiche-t´il des couleurs ?
  2. Représentation des couleurs
  3. Logiciel de calibration et étalonnage : installation de DisplayCal
  4. Configuration de DisplayCal
  5. Questions pratiques

4. Configuration de DisplayCal

Dans un premier temps, s´assurer que l´écran fonctionne sans mise en veille depuis 20 bonnes minutes, de sorte à ce que le rétro-éclairage ne fluctue plus.

Afin de ne pas altérer les couleurs, il faudra veiller à réinitialiser les réglages de l´écran (pour remettre le contraste et la saturation par défauts par exemple) puis désactiver les fonctions suivantes sur l´écran :

  • Correction de la luminosité automatique (en fonction de l´heure, ou de l´éclairage ambiant).
  • Correction automatique de la teinte (affichage diurne / nocturne automatique.
  • Activer le mode de couleur personnalisé ou manuel, afin d´accéder aux réglages manuels des gains R, V, B.

Dans votre système d´exploitation, bien veiller à désactiver le redshift qui consiste à utiliser un affichage plus chaud en fin de journée.

Sauf exception, nous nous contenterons de l´affichage standard de l´interface, masquant ainsi les réglages avancés. De l´aide est disponible quand la souris survole un élément de réglage.

Configuration de l´écran

Dans le premier onglet de DisplayCal (fig. 1), sélectionner l´écran qu´on souhaite calibrer (1), et la nature de son rétro-éclairage (2). On pourra s´aider du site Display Specification pour trouver cette information. Pour les ordinateurs portables, l´information est souvent fournie par le fabriquant.

Comme la calibration prend environ 1 heure, si jamais le rétro-éclairage bouge un peu, le point blanc peut être de nouveau mesuré en fin de processus en cochant l´option (3). L´option 4 peut être coché si la sonde ne dispose pas de compensation du bruit en fonction de sa propre température de fonctionnement.

Fig.1 - Configuration de l´écran

Fig.1 - Configuration de l´écran

Point blanc, luminosité et calibration

C´est dans le second onglet (fig. 2) qu´on ajuste la température (2), la luminosité (3) et le gamma (4). Pour la luminosité, bien que le standard soit de 120 Cd.cm-2, il est fort probable que ce niveau ne vous convienne pas selon que la pièce ambiante est lumineuse ou sombre. Idéalement, une fois calibré, il ne faudra plus changer les réglages de l´écran. Pour cette raison, on préconise d´utiliser le niveau de luminosité qui apporte le plus de confort à l´utilisateur, et on laissera la sonde utiliser le niveau de luminosité tel quel que mesuré. Pour raccourcir le temps de mesure, on pourra utiliser une très haute vitesse d´étalonnage (5) : 20 minutes tout de même rien que pour cette étape !

Fig.2 - Configuration de du point blanc et calibration

Fig.2 - Configuration de du point blanc et calibration

Calibration manuelle

Pour permettre d´ajuster le point blanc pour la calibration, il suffit de cocher (1) : cette option activera donc la possibilité de profiter de calibrer finement son écran. Lorsqu´on lancera l´étalonnage et la caractérisation, la fenêtre 3 apparaitra dès qu´on cliquera sur Commencer la mesure (deux fois) et qu´on aura placé la sonde dans la zone centrale de l´écran. Le logiciel affichera alors la capture correspondant à la Capture 3 oł l´on pourra lire la quantité de rouge vert et bleu, avec en dessous la chromaticité (x,y) du point blanc visé (Cible). On reconnait ici le point D65 de coordonnées (0.3127,0.3290) aux arrondis près. Juste en dessous, la valeur actuelle mesurée par la sonde, et l´erreur ΔE sont indiqués. Lorsque cette dernière est faible, ces deux lignes passent au vert : sur la capture ci dessous, on peut lire que celle-ci vaut ΔE=0.9. On ajustera les gains pour minimiser cette erreur.

Fig.3 - Calibration manuelle

Fig.3 - Calibration manuelle

Parallèlement au point blanc, on peut ici ajuster la luminosité. En mode "tel quel" on constate ici que la sonde a travaillé avec environ 95 Cd.cm-2 : cette information est utile si on utilise plusieurs écran pour qu´ils soient à peu près à la même luminosité. Si on a rentré une valeur dans la fenêtre fig. 3 (3), dans ce cas, ici aussi le texte passe au vert une fois qu´on est proche.

NB

  • lorsqu´on ajuste la luminosité, la température de point blanc peu bouger un peu, et réciproquement (surtout si on touche au vert) : ne pas hésiter à faire plusieurs aller retour entre les réglages de gain R,V,B et la luminosité pour que tous les indicateurs soient corrects.
  • sur l´écran, quand on ajuste les gains R,V,B, s´assurer qu´au moins un des curseurs reste à 100% : cela permet d´utiliser pleinement les plages de fonctionnement des amplifications analogiques de l´écran.

Une fois la calibration terminée, on cliquera sur Arrêter la mesure et Poursuivre l´étalonnage.

Options avancées de calibration

Si on active les options avancées (cocher Option > Afficher les options avancées en passant par le menu en haut de l´interface), on accède à de très nombreux réglages. On reconnait en (2) la possibilité d´ajuster l´observateur, ou encore de considérer un corps noir ou un spectre solaire en (2).

Fig.4 - Configuration de du point blanc et calibration (réglages avancés)

Fig.4 - Configuration de du point blanc et calibration (réglages avancés)

Caractérisation

Sur ce troisième onglet (fig. 5), on pourra ajuster la qualité du profil (1) : quitte à étalonner, autant faire les choses correctement ! En (2), initialement, il est indiqué Optmisée automatiquement puis le menu utilise les dernières valeurs déjà utilisées (ici, un étalonnage a déjà était fait). Veiller à ce que le nombre d´échantillons de couleurs (3) soit de l´ordre de 175 pour un bon quart d´heure de mesures à nouveau.

Fig.5 - Caractérisations

Fig.5 - Caractérisations

Lancement de l´étalonnage et résultat

Il suffit de cliquer sur Etalonner et caractériser et de suivre les instructions à l´écran pour placer la sonde. Si la calibration manuelle est active, on verra d´abord la fenêtre 3. En fin de procédure, DisplayCal génère un profil de couleur ICC et demande si l´on souhaite l´appliquer à tous les utilisateurs, ou uniquement à celui dont la session est ouverte.

Une fois qu´un écran est étalonné, on peut à tout moment récupérer les informations des profils de couleur (fig. 6) qui ont été générés (1), ou encore les charger / exporter /supprimer / importer (2). On utilisera la partie supérieure de la fenêtre avec attention puisqu´on peut vite se retrouver avec le mauvais profil de couleur appliqué. Parmi les informations fournies, on retrouve à gauche les courbes d´étalonnages et une représentation des espaces de couleurs que peut restituer l´écran, dans différents Gamuts (dont CIE 1931 xyY et CIE L*a*b* 1976). Dans la partie droite, on pourra accéder au Volume Gamut qui représente la quantité de couleurs que l´écran peut restituer : un écran convenablement réglé devrait normalement dépasser les 95%. On retrouve aussi ACCURACY_dE76.avg, ACCURACY_dE76.max, ACCURACY_dE76.rms qui sont les erreurs ΔE moyennes, maximale, RMS.

Fig.6 - Informations sur un profil générés

Fig.6 - Informations sur un profil généré

Rapport de calibration

DisplayCal permet aussi de générer un rapport de calibration standard : pour cela, cliquer sur Vérification : cela lancera la mesure de différentes palettes de couleur en fonction des réglages et génèrera un rapport au format HTML. Dans ce dernier, on pourra choisir la métrique ΔE76 ou mieux ΔE00 (pour 2000), représenter les différents espaces de couleur etc.

A titre d´illustration, voici celui de l´écran du PC ACER ES1-111M (qui ne peut donc pas être calibré) et celui de l´écran bien calibré Eizo EV2455 utilisés pour comparer les courbes d´étalonnage, dont voici des captures partielles.

Fig.7a - Rapport de l´écran du PC portable ACER ES1-111MFig.7b - Rapport de l´écran Eizo EV2455

Fig.7 - Rapport de l´écran du PC portable ACER ES1-111M (gauche) et écran externe Eizo EV2455 (droite) - Cliquer sur les images pour avoir le contenu complet

On remarque clairement qu´une fois calibré, les plus gros écarts se retrouvent bien dans les couleurs sombres, contrairement à l´écran de PC portable où l´erreur de température sur le point blanc domine clairement. La précision sur les valeurs de ΔE dépend du nombre d´échantillons utilisés.

Page précédentePage suivante

Avez-vous apprécié l´absence de publicité sur ce site ?
La publicité est utilisée sur les sites internet pour financer les frais d´hébergement et de fonctionnement. PC-Optimise préférant que ses lecteurs ne soient pas importunés par ces contenus non désirés, c´est un système de dons qui a été mis en place, le reste des dépenses restant à la charge de l´auteur. Si vous avez apprécié, vous pouvez donc contribuer à travers un don via PayPal.


Copyright©PC-optimise.com (mis en ligne le 8 mai 2006) - Webmestre : Mandorlo F.
Page générée en 0,0026s